logo origine et sens

Origine & Sens

Origine & Sens, La source de votre bien-être

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Développer l’écoute active pour de meilleures relations humaines et mieux se connaitre

Les énergies de la mère de clan du 5ème cycle lunaire 2020

Cette année hors norme nous apporte bien des épreuves. Loin de nos habitudes depuis maintenant deux mois, les situations du quotidien sont complexifiées. Au milieu des méandres de la situation, des fausses informations circulant en masse, des vraies informations qu’on ne sait déceler aisément, voici l’approche des énergies de la mère du cinquième cycle lunaire de l’année en cours : la Femme qui écoute. Pas à pas, et dans le noir le plus total, cette mère de clan naît à ses sens pour mieux détecter la Vérité. Ouïe, toucher, odorat, goût invitent à entrevoir le monde visible et le monde subtil. Hors du temps, prenons une pause afin de nous ouvrir à nos propres potentialités.

  • Allez à la rencontre des messagers sur votre chemin.
  • Ecoutez le silence.
  • Entrez dans le royaume de la tranquillité.
  • Suivez votre chemin de Beatitude.
  • Harmonisez votre écoute pour mieux guérir vos anciennes blessures.

Voici le programme en ce nouveau mois lunaire. Laissons-nous guider dans les énergies de cette nouvelle lune pour suivre les précieux enseignements de Celle qui écoute, nous menant vers notre harmonie personnelle et collective.

Celle qui écoute, entre dans le silence pour parvenir au calme, à la tranquillité et, révéler ainsi les messages cachées.

Durant ce cycle lunaire, la Femme qui écoute nous apprend à entrer dans le silence afin de nous attacher aux messages de la nature, tout comme ceux cachés au plus profond de nos cœurs. Elle nous aide à calmer notre esprit et à l’accueillir. C’est avec l’aide de notre paisible voix, à l’intérieur de nous-même, que la tranquillité s’installe pour mieux recevoir les points de vue des autres humains, et les enseignements de la nature. Ce calme retrouvé apporte bien des avantages. Le plus fondamental étant d’accéder à sa vérité intérieure par la plénitude personnelle. Pour cela, il est nécessaire d’écouter, de laisser chaque forme de vie donner son point de vue personnel et de l’accepter comme tel. C’est par ce cheminement intérieur en lien avec l’ensemble du monde extérieur que chacun découvre en soi l’harmonie tant convoitée.

« Lorsque nous parlons, nous n’écoutons pas. Lorsque nous ignorons ou coupons la parole d’une autre personne qui est entrain de nous dire quelque chose que nous ne voulons pas entendre, nous sommes en situation d’empêcher notre croissance. » Jamie Sams, Les Treize Mères Originelles

L’écoute est une donnée primordiale dans nos échanges avec l’autre. Parfois limpide, parfois ardue, l’écoute n’est pas entendre. Elle relève du fait d’être attentif à quelque chose que l’oreille perçoit. Elle implique d’utiliser son ouïe avec concentration dans le but de saisir un propos. Il est également possible de distinguer un message par d’autres biais que l’ouïe. Capter une pensée peut se faire par le regard, au travers des gestes, etc. Chacun a donc un ensemble d’outils à sa disposition pour se faire comprendre. Néanmoins, l’humain a appris à détourner les messages, y inscrivant des sens cachés, du mensonge, ou des doubles sens. Il est donc devenu plus complexe de saisir l’ensemble des informations quand les paramètres d’un discours se révèlent multiples. Et pourtant, pour grandir, il est nécessaire d’apprendre. Et pour apprendre, d’écouter. Comment avancer sur son chemin lorsque le message est imprécis, ou détourné ?

Pour grandir, il est nécessaire d’apprendre. Pour apprendre, il est nécessaire d’écouter.

Une nouvelle fois, c’est la voix du cœur dans le silence qui sera la clef vers la compréhension. Chaque être blessé aura la possibilité de propager des messages erronés ou de s’ouvrir avec compassion à une parole vraie portée par sa Vérité. Ceux qui choisiront la première voie continuent d’avancer sur un chemin tortueux, sur lequel leurs blessures résonnent avec leurs comportements malheureux. Ceux qui avanceront sur leur chemin de vérité personnelle, avec compassion pour l’autre et pour eux même, auront encore une fois la possibilité d’accueillir leurs peurs et, d’écouter avec le cœur et tous leurs autres sens. C’est ainsi qu’en acceptant les vérités cachées, les désirs non formulés, les peurs, et ce que l’on est au plus profond de soi, nous guérissons nos plus anciennes blessures.

Loin de moi l’idée de vous prôner un discours positiviste, dans lequel il faudrait tendre l’autre joue à tout bout de champs. Néanmoins, il est contre-productif d’entrer dans des cycles de ressentiments envers ces personnes manipulant leur Vérité pour se sentir mieux. Outre perdre une énergie précieuse pour vos besoins et évolutions en cours, entrer dans un bras de fer va à l’encontre de votre recherche d’harmonisation de vos potentialités. Il paraît bien plus intéressant d’utiliser vos facultés d’écoute pour apprendre de l’autre ce qui lui est nécessaire, quelle est la Vérité dissimulée au creux de son être, et comprendre son mal-être. En vous intéressant à cette autre, comme un miroir, vous éclairez également vos propres difficultés. Ce qui vous touche d’une manière ou d’une autre est un indicateur précieux de votre évolution personnelle. C’est cette progression dans la lenteur qui met en évidence le travail nécessaire à votre mieux-être quotidien.

L’humain est imparfait ; cela est une force lorsqu’elle est acceptée.

Souvent, la première problématique de l’humain est le manque de connaissance de soi. Il a des difficultés à se comprendre, à s’accepter et, encore plus à exprimer ce qu’il est : sa vérité personnelle face à lui-même et au monde.

Nier sa nature, ses véritables sentiments et besoins, sont monnaie courante. On se ment par peur, à soi-même, puis aux autres. Cette peur contrôlante, limitante peut être liée à l’angoisse d’être puni, du châtiment. Beaucoup peuvent avoir pour appréhension d’être vu comme sans importance ou de se sentir rejeté par les siens. Ces comportements ne sont pas ceux permettant d’évoluer sur la voie du cœur. Il est donc intéressant de s’auto-analyser pour comprendre les mécanismes de défense et stratégies d’évitement que nous mettons en place, croyant nous protéger de nos blessures passées ou futures. Il est possible de prendre conscience de nos failles pas à pas. Premièrement, il est nécessaire de prendre du recul quant à nos réactions plus ou moins disproportionnées. Puis, dans un deuxième temps, repérer la répétitivité de ces réactions, leurs contextes et les émotions naissantes en nous sont de bons indices à explorer. Enfin, dans un troisième temps, la cause peut amener une recherche fructueuse sur les avancées à organiser. Saisir la blessure et son origine peuvent permettre de s’en affranchir, ou du moins de vivre mieux avec, sans inventer des stratagèmes farfelus pour mieux l’étouffer. Le risque est ici d’asphyxier son corps, à défaut d’écouter ses besoins profonds.

 

Sur ce sujet des blessures, je vous renvoie à l’article de novembre 2019, intitulée la Guérison des blessures de l’âme : au cœur de nos missions de vie, que j’ai publié ici.

 

Pour terminer ce billet autour de cette cinquième Mère lunaire, je vous proposerais un outil intéressant pour avancer sur le chemin de l’écoute, et de la parole vraie. J’avais apprécié les enseignements de Miguel Ruiz dans son ouvrage Les 4 Accords Toltèques. Les enseignements de ce nagual ou maître, maîtrisant la sagesse ancestrale, sont une source de réflexion pour tracer son propre chemin vers sa liberté personnelle. Cela aide à cadrer sa propre vision du monde, pour mieux écouter l’Autre sans tomber dans les pièces des sens cachés lors de tout échange avec l’autre.

 

A l’heure où je vous partage cet article, je m’apprête à prendre une décision importante quant à l’avenir de ma petite entreprise. J’ai déjà eu à prendre des décisions stratégiques pour la pérennité de mon entreprise en 2018. A ce moment-là, la situation était avec des données mesurables et contrôlables, de l’incertitude, certes, mais pas autant de facteurs inconnus.

Or, cette crise nous confronte à l’inconnue, à la non-maîtrise des événements, de leurs causes et de leurs résolutions.

L’énergie de Celle qui écoute va sans doute me permettre, d’écouter tous les paramètres à prendre en compte, les rationnels et les plus subtils ; et notamment d’écouter mon cœur, mes intuitions, mon corps, mes rêves, mes silences, mes doutes, mes envies, mes clientes et ma famille.

Infos COVID 19

Conditions de reprises

Mesures d’hygiène dès le 11 mai

Organisation des rendez-vous

Changement d’organisation prévue en juin 2020