Menu
logo origine et sens
Menu

Origine & Sens

Origine & Sens, La source de votre bien-être

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DEPASSER LES JUGEMENTS

Un des éléments majeurs qui ralentit le processus de guérison du coeur pour maints d’entre vous est le jugement que vous portez sur ces espaces contractés de vous même lorsqu’ils surgissent : « j’en suis encore là avec tout ce que j’ai accompli comme travail sur moi! » et ainsi de suite …
Vous répétez ainsi les traditions de jugement que vous portez dans vos mémoires: à la fois individuelle et collective. La France porte dans son inconscient collectif une grande charge de jugement et a pour défi de la transmuter en amour, en bienveillance, en bonté.

Imaginez que vous êtes un petit enfant qui n’est pas parfait, qui, ne répond pas forcément à vos critères de beauté et qui fait des bêtises ? Cesseriez vous de l’aimer ?

Comment vous jugez vous lorsque le corps, ou le visage, qui est le votre ne répond pas forcement à vos critères de beauté ou que certaines de vos actions n’ont pas eu l’aboutissement souhaité ?

Lorsque l’enfant mets ses doigts dans la prise et qu’il reçoit une décharge, ce n’est pas une punition de l’univers. C’est le message qu’il vaut mieux éviter de mettre les doigts dans la prise.

Aussi, lorsque vous connaissez un état douloureux, des actions que vous pèsent, cela n’est pas un message de l’univers indiquant que vous avez fait mal. Cela signifie qu’il vous appartient de trouver d’autres chemins plus appropriés à l’élévation de votre être. Ce sont des panneaux indicateurs. Ce ne sont points les jugements des Dieux qui condamne, comme cela fut intégré au cours de siècles et continue d’influencer vos inconscients, même pour ceux qui s’en croient affranchis. Cette croyance peut être dépassée à un certain niveau, et dans des strates plus profondes de votre psyché persiste l’image d’un Dieu qui punit. Cela est une des plus grandes limitations de l’inconscient collectif, car c’est la source d’une culpabilité qui agit comme un frein puissant et qui est à l’origine de grandes blessures du coeur.

Dans la période que vous traversez, il est deux qualités qu’il est important que vous appeliez plus particulièrement et que vous nourrissiez c’est la vertu de la bonté et de la bienveillance, tant envers vous même qu’envers les autres.

La bonté et la bienveillance sont les graines qui forment le terreau de ce nouveau monde. Cela signifie point être compatissant avec les aspects les plus limités de vous-même. Il s’agit d’accueillir ce que vous et les autres vivez, sans la charge du jugement.

Extrait du livre « A l’écoute de votre guide intérieur » de Sophie Guedj Metthey.